Site Autonomie : Seniors, Handicap, Droits

L'évaluation

Dernière mise à jour le 16/12/2016
Version imprimableVersion imprimable

 

L’évaluation de la situation et des besoins de la personne est au cœur du droit à compensation (ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre).

Conduite dans un dialogue avec la personne, elle tient compte de son projet de vie et de son environnement pour que puisse lui être proposé, à travers le plan personnalisé de compensation (PPC), un accompagnement adapté.

 

Identification des besoins et attentes formulées dans le projet de vie :

En s’appuyant sur un projet de vie (ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre) défini par l’intéressé lui-même, l’équipe pluridisciplinaire (ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre) prend en compte chaque personne dans sa singularité et élabore un plan personnalisé de compensation (PPC) (ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre) devant refléter la diversité de ses besoins et de ses attentes.

L’évaluation réalisée doit permettre d’expliciter les choix proposés par l’équipe pluridisciplinaire et les éventuelles divergences avec les éléments du projet de vie.

 

Analyse des informations transmises par la personne concernée et/ou recueillies par l’équipe pluridisciplinaire :

Le dossier de compensation comporte des informations qui vont être exploitées et analysées par les membres de l’équipe pluridisciplinaire. Ces données comportent des éléments médicaux transmis aux médecins, ainsi que des informations sociales, professionnelles ou scolaires. Ces informations seront complétées, si nécessaire, à la demande des membres de l’équipe pluridisciplinaire.

En complément de ce recueil d’informations, l’évaluation prend en compte les facteurs personnels, l’environnement et les interactions qui existent entre les deux.

L’équipe pluridisciplinaire prend aussi connaissance des démarches déjà effectuées par la personne ainsi que les prises en charge et accompagnements dont elle bénéficie déjà.

Comme support méthodologique de son évaluation, l’équipe pluridisciplinaire utilise le Guide d’évaluation des besoins de compensation de la personne handicapée (GEVA)* (ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre) et le Guide-Barème pour l'évaluation des déficiences et incapacités des personnes handicapées* (ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre).

 

Recherche des solutions pouvant concourir à la compensation du handicap et à l’exercice de la citoyenneté :

  • Les médecins analysent les informations figurant dans le certificat médical ainsi que l’ensemble des éléments contenus dans le dossier de compensation.

Ils peuvent être amenés à solliciter des éléments complémentaires auprès de confrères ou proposer une consultation.

Leurs analyses concourent à la détermination des conditions d’accès aux prestations et orientations, en tenant compte :

  • des critères d’éligibilité spécifiques prévus par la législation,
  • des éléments relatifs à l’évaluation de la capacité de travail ou de la Restriction substantielle et durable d’accès à l’emploi (RSDAE)* (ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre),
  • du guide-barème. Il permet de déterminer le taux d’incapacité permanent d’une personne quel que soit son âge à partir de l’analyse de ses déficiences et de leurs conséquences dans sa vie quotidienne et non sur la seule nature médicale de l’affection qui en est l’origine. Une analyse des interactions entre la déficience, l’incapacité et le désavantage est prise en compte.
  • Les psychologues peuvent être amenés à rencontrer la personne à sa demande ou à celle d’un membre de l’équipe pluridisciplinaire.

L’entretien peut avoir lieu à domicile ou à la MDPH.  
Lors des entretiens, une analyse de la situation de handicap et de ses répercussions sur la sphère psychologique est menée.

  • Les travailleurs médico-sociaux rencontrent la personne concernée à son domicile ou à la MDPH.

Ils évaluent les différents besoins de compensation. En ce qui concerne la perte d’autonomie et la réalisation des actes essentiels de la vie quotidienne, ils utilisent le guide d’évaluation (GEVA), afin de rendre compte des difficultés rencontrées.

Les visites à domicile peuvent se réaliser conjointement avec un psychologue et/ou un ergothérapeute.

  • Les ergothérapeutes évaluent les difficultés d’autonomie, en préconisant :
  • un aménagement du logement, du véhicule,
  • des aides et équipements techniques spécifiques.